Mises à jour sur la pandémie de la COVID-19

L’information concernant la COVID-19 évolue très rapidement, tout comme la situation concernant la vaccination et les personnes ayant un système immunitaire compromis.

Si vous avez une question concernant la pandémie de la COVID-19, une section spécifique sur notre site Web y est dédiée sous « Actualités et événements », où vous pourrez consulter les dernières nouvelles et retrouver les sources d’information fiable sur la situation au Canada. Cliquez ici pour y accéder.

Les questions relatives à la vaccination, les délais d’administration des doses, et le système de priorisation vaccinale devraient être abordés avec votre équipe médicale. Votre équipe de soins est la mieux placée pour vous aider à comprendre ce qu’implique la vaccination de la COVID-19 selon votre état de santé.

Créé par des patients et entièrement axé sur des patients atteints d’un myélome multiple, Myélome Canada s’engage à vous transmettre les informations les plus récentes et les plus fiables sur le sujet, à travers notre infolettre « Manchettes Myélome », et les médias sociaux.

Nous demeurons disponibles pour toute question ou pour plus d’information sur le myélome multiple ou sur nos programmes.

Contactez-nous au contact@myelome.ca ou par téléphone au 1.888.798.5771.

Fermer

Faire un don

Processus d’approbation des médicaments

Avant qu’un médicament puisse être administré au Canada, il est soumis à un processus d’approbation rigoureux géré par Santé Canada. Cependant, une fois le médicament approuvé, plusieurs années peuvent s’écouler avant que les patients puissent en bénéficier.

Tous les nouveaux médicaments admissibles au remboursement par l’État sont soumis à un processus d’évaluation des médicaments servant à favoriser une plus grande uniformité à travers le pays.

En dépit des processus nationaux d’évaluation en vigueur, la plupart des régimes d’assurance médicaments financés par les provinces établissent encore aujourd’hui quels médicaments figureront à leur liste de médicaments remboursés. Par conséquent, le remboursement des nouveaux traitements différera souvent d’une province à l’autre.