Mises à jour sur la pandémie de la COVID-19

L’information concernant la COVID-19 évolue très rapidement, tout comme la situation concernant la vaccination et les personnes ayant un système immunitaire compromis.

Si vous avez une question concernant la pandémie de la COVID-19, une section spécifique sur notre site Web y est dédiée sous « Actualités et événements », où vous pourrez consulter les dernières nouvelles et retrouver les sources d’information fiable sur la situation au Canada. Cliquez ici pour y accéder.

Les questions relatives à la vaccination, les délais d’administration des doses, et le système de priorisation vaccinale devraient être abordés avec votre équipe médicale. Votre équipe de soins est la mieux placée pour vous aider à comprendre ce qu’implique la vaccination de la COVID-19 selon votre état de santé.

Créé par des patients et entièrement axé sur des patients atteints d’un myélome multiple, Myélome Canada s’engage à vous transmettre les informations les plus récentes et les plus fiables sur le sujet, à travers notre infolettre « Manchettes Myélome », et les médias sociaux.

Nous demeurons disponibles pour toute question ou pour plus d’information sur le myélome multiple ou sur nos programmes.

Contactez-nous au contact@myelome.ca ou par téléphone au 1.888.798.5771.

Fermer

Faire un don

Aider pendant les traitements

Selon le type de soins dont la personne aidée a besoin, il y a toute une équipe de professionnels de soins de santé dévoués qui sont là pour la soutenir. Vous pouvez apprendre beaucoup d’eux. Voici une liste de choses sur lesquelles vous devriez vous renseigner auprès de l’équipe de soins :

  • Comment et quand communiquer avec l’équipe de soins ?
  • Quels sont les effets secondaires à surveiller et à quel moment doit-on administrer les médicaments ?
  • Qu’est-ce qui constitue une urgence, quand se rendre à l’hôpital et qui aviser ?
  • Quels changements sont prévus dans un avenir proche ?
  • Quels services médicaux à domicile sont disponibles ?

Avant et pendant les visites médicales

Pour se préparer aux rendez-vous chez le médecin, l’aidé devrait noter ses symptômes ainsi que les questions à poser. S’il ne peut pas ou oublie de le faire, vous pouvez le faire à sa place. Si vous êtes présent lors des visites, remettez ces informations à l’équipe de soins au début du rendez-vous. Si vous manquez de temps pour aborder tous les points à discuter, demandez à avoir une visite de suivi ou voyez si un autre membre de l’équipe peut vous aider à les aborder. Prenez des notes ou enregistrez les discussions importantes lors des rendez-vous.

N’oubliez pas que les patients ont des droits et des responsabilités. En tant que proche aidant(e), vous devriez veiller à ce qu’ils soient respectés lors de vos entretiens avec les membres de l’équipe de soins.

Aider avec les traitements

Les personnes atteintes d’un myélome prennent habituellement plusieurs médicaments différents selon un horaire quotidien qui peut varier. Faites un tableau simple indiquant les médicaments requis, les posologies, les instructions d’entreposage des médicaments et les dates de renouvellement. Il pourrait aussi s’avérer utile de prendre un pilulier à la pharmacie pour organiser les comprimés et les capsules.

Certains traitements peuvent être injectés ou administrés par cathéter veineux central. Si vous en avez la volonté et la capacité, l’infirmier(ère) peut vous apprendre comment nettoyer le cathéter central pour réduire le risque d’infection et l’inconfort. Sinon, il est possible que vous puissiez bénéficier de services à domicile pour vous aider dans ce genre de tâches.

Traitements futurs

Les médecins peuvent recommander des plans de traitement, mais c’est au patient que revient la décision finale. Comprendre les risques, les avantages, l’administration et les exigences des différents traitements permettra à l’aidé de prendre des décisions éclairées.

En tant que proche aidant(e), vous pouvez aussi faire des recherches sur les options de traitement. Après tout, le traitement n’est pas seulement une question de résultats médicaux : la situation, les préférences et la qualité de vie du patient entrent également en ligne de compte. Au besoin, vous pouvez intervenir en tant que « deuxième voix » pour vous assurer que l’aidé soit entendu.